Notre histoire

urchinK c’est avant tout une passion, une envie de s’éclater sur une passion, une aventure entre potes.

NAISSANCE
Depuis gamin, autour de la dizaine d’année, je rêvais d’une petit tête d’aigle old school sur le bras. C’était il y a quelques années déjà. Il aura fallu attendre d’avoir passé la trentaine pour franchir le cap. Oui, c’était tard, et long.

POURQUOI SI TARD ?
Parce qu’un tatouage ne doit pas être pris à la légère et que pour ce premier j’avais compris qu’il ne faut pas chercher « un tatoueur », mais un artiste qui nous plait, avec un univers qui lui ait propre. Il m’aura fallu de nombreuses années pour avoir le coup de coeur pour le travail d’un artiste. 

LE DECLIC
Il y a quelques années il y avait peu de solutions pour aider les non-initiés dans une démarche de réelle recherche artistique. Le tatouage n’était pas autant à la mode, pas tant de groupes sur les réseaux sociaux et un annuaire ne m’avait pas aidé dans ma quête.

J’ai donc commencé à en parler, discuter des heures et des heures, sur les réseaux sociaux, avec des tatoueurs. 

LA BASE
Je me suis tout de suite dis que :

  • Les tatoueurs n’ont besoin de personne pour travailler et avoir de la demande
  • L’art du tatouage est comme celui de la peinture, il faut se baser sur les créations des artistes.
  • Il est facile de trouver « un » tatoueur, il y en a forcement à proximité, mais moins facile de trouver un artiste avec un univers « coup coeur »

DEBUT DE L’HISTOIRE
Sans vrai projet j’ai donc tout quitté en me disant qu’on verrait bien. A force de longues discussions avec des tatoueurs et des connaisseurs, quelques idées ont commencé a émerger.

Sam, un ami de plus de 10 ans qui ne connaissait pas le milieu du tatouage, s’est laissé emporter et m’a rejoint dans ce projet. Pourquoi ne pas s’amuser entre potes? Nous verrons bien où cela nous mènera. Il est développeur et cela nous permettra de tout faire nous même! Oui, urchinK c’est fait maison, à Lyon, avec de la bière et du café.

Ce n’est donc pas sur un coup de tête, ni en quelques semaines que urchinK a été construite, mais pendant 3 ans avec des tatoueurs. Rien que sur Lyon, il aura fallu un an et demi d’échanges, de soirées, de cafés et de bières avec des tatoueurs, d’allers-retours pour affiner et choisir ce qui allait être dans urchinK au début. Ce qu’il y a dedans ce ne sont pas nos idées, ce sont les idées de passionnés et de tatoueurs que nous avons synthétisé. 

Ce sont aussi 3 années de sacrifices, en mettant une vie privée entre parenthèse (au revoir ma petite moto, bonjour les mises en rayons en supermarché à 5h du mat’) pour se consacrer à ce projet, y passer un maximum de temps et essayer de faire quelque chose de bien. 

Je ne suis effectivement pas tatoueur, mais j’ai passé 3 ans d’apprentissage à leur côtés et leur vision déteint sur nous. Je n’ai pas le corps recouvert, car oui, sans salaire le tatouage est moins prioritaire, je n’ai pas non plus la volonté de me faire tatouer par obligation ou parce que c’est la mode, mais continuer par coup de coeur pour des motifs ou des artistes.

Voilà l’histoire de urchinK, construite dans le but de mettre en avant seulement les créations des tatoueurs, dans la plus grande bienveillance possible ! Ce sont leurs idées que nous avons synthétisées, en respectant au maximum leur vision du tatouage.

urchinK c’est un peu de nous, un peu de vous, beaucoup de passion.

Nous contacter : hello@urchink.com

Partager la page